LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFOS

POUR EVOLUTION DE LA LANGUE NAKHA :  2ème PARTIE. Amara TOURE

POUR   EVOLUTION    DE   LA   LANGUE   NAKHA  ::          2ème PARTIE

LE   GENRE    FÉMININ    DANS     LA    LANGUE    NAKHA

————————————————–À    BIEN   LIRE    ET    RELIRE    POUR    OPINION——————————————————

Notre démarche est de faire renaître la grande NATION  YALONSOSO qui était la plus importante dans le Soudan occidental avant  KIRINA (–vers 1235–).

 On ne peut se réunir et bien s’unir que  par la langue ,en harmonisant les deux parlers ,avec l’adhésion absolue des deux composantes frères et soeurs : les sosokas et les yalonkas .       S’il y a  un défi à relever par tous c’est celui de refaire le grand peuple YALONSOSO.

 Je ne suis pas linguiste , je ne connais absolument rien dans cette discipline . Je ne m’appuie que sur l’histoire des peuples , en somme l’anthropologie qui englobe tout .

Chaque famille de langues a ses particularités par exemple les langues de la famille Atlantique comme le TEMNÈ–BAGA , ont un article devant les noms communs .ILs disent  A et Ô comme  A  N’KALA (argent ) –A MANT ( eau )–Ô LANGBA ( homme ) Ô BÈRA (femme )

Les langues soudaniennes ( Sarakholé–Nakha–Malinké et autres  )  n’ont pas ces articles LE ou LA qui déterminent le GENRE  . Le genre féminin ne se reconnaît dans le langage qu’en ajoutant le mot femme au nom commun , comme : le boeuf (NINGUE ) — la vache ( NINGUE GUINÈ ) .

La langue NAKHA doit se féliciter de  cette chance donnée par la nature qui est ,l’opportunité de pouvoir évoluer en interne ce qui veut dire se moderniser sans avoir à beaucoup emprunter à d’autres langues ,et de facilement se créer des mots  nouveaux  .

IL suffit de faire asseoir un sosoka et un yalonka et les faire parler . Sans aller  loin , un constat se dégagera :   Aux mêmes mots ou noms communs prononcés par les deux ,le yalonka ajoute  le suffixe NA .Pour  NINGUE le boeuf ils disent NINGUENA .

Cette syllabe NA paraît être la seule différence entre ces deux parlers ,Les sosokas ne l’ont pas délaissée volontairement , des nuances apparaissent toujours dans une langue au fur et à mesure que des locuteurs s’éloignent  du centre , et c’est comme ça que des dialectes se sont créés .

NA est un ajout providentiel pour la langue NAKHA ,il lui permet de raccourcir ses mots en différenciant les genres , même sans articles   LE ou LA .

Exemple il est maintenant possible de dire :

NINGUE (boeuf) —-NINGUENNA  (vache) que de dire (ningué guinè ) . On appuie sur les deux NNA pour différencier avec le mot (ninguéna) qui peut signifier une interrogation, la vache y est ?  exemple  NINGUENNA (la vache) —-NINGUENA ?? avec un seul N se comprendra (la vache y est ??)  comme si on demandait  Ninguéna  Tandé ?? (la vache est-elle dehors ??) .

Des exemples : MANGUÈ  (roi)     MANGUÈNNA  (reine)  que de dire manguè-guinè TÔKHÈ     (espèce poulet en général)     TÔKHÈNNA (poule ,féminin) que de dire tôtkhè-guinè , KONKORE reste toujours le coq (masculin de poule) BARE ( chien ) BARENNA (chienne) que de dire baré-guinè                            GNARI (chat  )   GNARINNA  ( chatte )

KONGNI ( esclave )        KONGNINNA ( femme esclave )

WALIKÈ  ( travailleur )    WALIKÈNNA   ( travailleuse  )

YOULÈ   ( commerçant )  YOULÈNNA   (commerçante ) que de dire youlè-guinè

YELI       ( griot )             YELINNA       ( griote ) que de dire yéli-guinè

SIGUISAMÈ ( chanteur )     SIGUISANNA  ( chanteuse )  que de dire guinè siguisaa

KÔSBLI  ( police )           KÔSBLINNA  (policière )

SÔRI       ( soldat )           SÔRINNA      ( soldate  ) que de dire sôri guinè

SANTIGUI   ( ministre )        SANTIGUINNA  ( la ministre  )

KHARANDI  ( élève )            KHARANDINNA  ( une élève )

TELA           ( tailleur  )         TELANNA          ( couturière ) que de téla-guinè

LÈBOURÈ   ( ouvrier )          LÈBOURÈNNA  ( ouvrière  )

Remarque Lèbourè vient de l’anglais LABORER , qu’on doit différencier de WALWALI qui veut dire manoeuvre ,payé à la tâche ou à la journée

Tout mot dont le genre féminin s’exprime par l’ajout  du mot guinè , devrait être raccourci par le seul ajout de la syllabe NNA .

L’intention n’est pas de privilégier le parler des sosokas , le mot principal qui est le radical est le même pour tous ,la seule différence , la syllabe NNA peut aider à doter la langue commune d’un genre féminin écrit en mot court . C’est une question d’analyse et de compréhension , mais surtout pour la simplicité de la langue commune ,le NAKHA .

On ne suit pas aveuglément la grammaire française . Tout mot qui n’a pas besoin de genre féminin devra être dit à la façon  des sosokas  . En anglais  il n’y a qu’un seul article pour tous les mots et le féminin se sait seulement par la terminaison du mot..                                                                                      Dans le NAKHA  ce sera pareil la syllabe NNA  est pour désigner un féminin

Exemple : LA MAISON  est féminin en français mais ne l’est pas en anglais et ne le sera pas en NAKHA  donc son nom restera BANKHI  pour tous les yalonsosos dans le NAKHA

Quand on sait qu’une langue avec des mots courts est plus attractive , plus facile à enseigner  à écrire , à chanter , on ne pourra  que se féliciter de la compréhension qu’auront les sosokas et les yalonkas de ce don que la nature a faite de la syllabe NNA pour leur langue le NAKHA

IL ne s’agira pas de dire je ne peux pas m’adapter , je ne m’adapterai pas ,c’est une question de volonté .Nous apprenons bien les autres langues du monde et nous nous efforçons même de nous surpasser malgré les difficultés de la grammaires de quelques unes que nous connaissons bien .

Dans le NAKHA tu n’auras pas à chercher si tu dois mettre EUSE , TRICE , ELLE à la fin d’un mot pour avoir son genre féminin , Tu ajoutes simplement la syllabe NNA au nom commun , comme dit par les sosokas . aussi simple que ça ,une vraie simplicité .

En attendant la création de l’académie de la langue NAKHA , chacun peut bien faire l’effort pour  se familiariser avec cette nouveauté qui est une ÉVOLUTION et  placera cette langue parmi les plus faciles à comprendre à apprendre .

 

—————–À  vos suggestions  et appréciations   ————-

                                            AMARA  TOURÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :