LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFOS

L’opposition républicaine devrait-elle exiger la dissolution de la CENI ?

L’opposition républicaine devrait exiger la dissolution de la CENI et la réaffectation de son budget au secteur prioritaire du pays comme la santé, l’éducation ou encore l’emploi des jeunes, affirme Almamy Sekou SOUMAH… La nomination de Monsieur Mamadi 3 KABA comme commissaire à la CENI au remplacement de Me Salif KEBE continue toujours de susciter le débat dans notre pays, a seulement, 4 mois de la fin du 2e et dernier mandat du Président Alpha CONDE.

Ce décret controversé largement soutenu par une partie de la société civile Guinéenne est perçu par certains acteurs et observateurs de la vie politique Guinéenne comme une manœuvre du pouvoir destinée à légitimer une nouvelle mascarade électorale en cours de préparation dans la perspective de la prochaine élection présidentielle en Guinée.

Au moment où le barreau Guinéen s’insurge contre un décret présidentiel qui semble être illégal, certains leaders de l’opposition républicaine s’inscrivent encore comme à l’accoutumée dans une logique de contestation permanente face à une institution qui a été à l’origine des différentes crises politiques et électorales successives que notre pays a connu ces 10 dernières années.

Force est de reconnaitre que la CENI est cette institution budgétivore inféodée au pouvoir dont les agissements ont fortement discrédité le processus électoral Guinéen et compromis gravement l’image de marque de notre pays au plan sous régional et international. De 2010 à 2020, aucune différence majeure dans le processus de recensement, de planification et d’organisation des élections n’a été constatée entre la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD).

L’opposition républicaine devrait exiger la dissolution de la CENI et la réaffectation de son budget à un secteur prioritaire du pays comme la santé, l’éducation ou encore l’emploi des jeunes. Nous devons pouvoir tirer les meilleures leçons des différentes expériences politiques et électorales que la CENI nous a fait subir ces 10 dernières années avec des conséquences d’une extrême dangerosité sur la démocratie et la paix sociale dans notre pays. Notre pays peut s’en sortir, il doit s’en sortir…

 

Almamy Sekou SOUMAH,

Responsable de la communication du candidat BAH OURY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :