LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN DES « SANS VOIX »

Guinée : les travaux de mise à jour du câble sous-marin ACE à nouveau reportés

Les travaux de mise à niveau prévus, les 3 et 4 mai 2020, sur le système sous-marin de fibre optique Africa Coast to Europe (ACE) ont été repoussés à une date ultérieure. C’est ce qu’a annoncé le directeur général de la Guinéenne de large bande (GUILAB), Oumar Said Koulibaly. Ces travaux d’augmentation de capacités sur l’infrastructure de télécommunications avaient été programmés suite à l’annulation de ceux prévus les 21 et 22 mars derniers.

D’après le patron de GUILAB, c’est la polémique suscitée par l’annonce de l’interruption du trafic télécoms, coïncidant avec la tenue des élections législatives et celle référendaire du 22 mars, qui avait contraint le pays à reporter les travaux de maintenance initiaux, au détriment des nations qui avaient besoin de cette mise à jour.

« Nous avons mis la pression pour qu’on reporte la maintenance. Cela a beaucoup impacté ces pays parce qu’ils n’avaient pas de connexion Internet, mais ils ont accepté, parce que c’était une situation exceptionnelle. Imaginez qu’un jour notre segment soit saturé. Il faut qu’on arrête pour travailler sur le câble sous-marin. Et si ces pays-là disent non ? Ça va nous impacter, parce qu’on ne peut pas travailler sur un segment sans arrêter le trafic sur tout le réseau », a expliqué Oumar Said Koulibaly.

Le nouveau report des travaux de mise à jour sur le câble ACE survient suite à des difficultés rencontrées par les techniciens d’Alcatel Submarine Networks (ASN), l’entreprise chargée de la maintenance de l’infrastructure télécoms à haut débit.

« C’est un travail technique un peu complexe. Nous, c’est l’opérateur qui s’occupe de la maintenance du câble sous-marin ACE qui nous propose une date. On s’entend sur cette date et l’on informe nos clients, les opérateurs, le régulateur, le ministère. Maintenant, pendant le processus de maintenance, ils peuvent rencontrer quelques difficultés et décider d’arrêter les travaux afin de corriger les premières anomalies et continuer. C’est ce qui est arrivé dans le remplacement de certains équipements qu’on appelle les TRBC. Sur le segment 1, ils se sont rendu compte que certains TRBC n’ont pas redémarré. Donc ils ont décidé d’arrêter, de remplacer ces équipements et ils vont reprogrammer l’ensemble des membres du consortium pour une date des travaux d’entretien », a déclaré Oumar Said Koulibaly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :