LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFOS

Au Mali, la CEDEAO veut trouver un dénouement à la crise politique

Depuis le jeudi 16 juillet, l’équipe de la CEDEAO conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, échange avec les protagonistes de la crise malienne. Les membres de la médiation de l’institution oust-africaine ont proposé au M5 de faire partie d’un gouvernement d’union nationale.

A Bamako, les échanges se poursuivent entre la mission de la CEDEAO et les différents protagonistes de la crise politique, notamment avec le comité du M5-RFP, les députés recalés de la Cour et le camp présidentiel, afin de trouver une issue favorable à la crise que connaît le pays depuis des mois.

Entre autres mesures d’apaisement, sont envisagées l’union des différents opposants pour la constitution d’un nouveau gouvernement chargé des réformes politiques, et des poursuites contre les responsables de la mort de civils lors des manifestations, apprend-on.

Le mouvement du 5 juin (M5) représenté par l’Imam Mahmoud Dicko n’a pas donné de réponse officielle et immédiate à la proposition de la CEDEAO. Le M5 réclame notamment la démission du Président de la République avec l’ouverture d’une transition républicaine et les poursuites judiciaires contre les auteurs des tueries et exactions à l’encontre des manifestants. Toutefois, l’opposition malienne a affirmé qu’elle donnera sa réponse officielle après une réunion extraordinaire.

La mission de la CEDEAO poursuit les négociations ce samedi 18 juillet afin de trouver une réponse aux questions sur les réformes gouvernementales revendiquées par l’opposition.

Aïsha Moyouzame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :